Sélectionner une page

SITE SCOLAIRE ET SPORTIF A BEX

CONCOURS 2022
Publication Espazium 2023

MAITRE D’OUVRAGE
Commune de Bex

L’intervention sur le site scolaire existant de Près-la-Cible s’amorce depuis la rue Centrale en accédant au site depuis sa partie la plus ancienne. Entretenant un dialogue avec les édifices majeurs du centre du village (le temple, la salle polyvalente et la place du Marché), le front des constructions historiques, composé de la maison communale et de l’ancien collège, affirme l’identité du site.

Par stratification, les vergers des anciennes maisons ont laissé place à une première phase de développement avec la construction de l’école principale (1947). Cette frange intermédiaire est maintenue dans le projet sans nouvelle construction afin de préserver un intervalle suffisant entre le front bâti sur rue, les ouvrages existants isolés (maison rurale, pressoir et bâtiment principal – BAP du site scolaire) et les grands équipements, plus récents, disposés en fond de parcelle et adossés contre le talus de la rue du Signal.

D’autres passages secondaires à travers la place de l’Orme, du chemin du Pré-La-Cible et rue du Signal alimentent l’angle Est du site depuis le centre du bourg dans un maillage étroit favorable à la mobilité douce.

Le projet affirme la structure du programme existant et futur sur un axe nord-sud qui consolide le développement des activités sportives et culturelles à l’ouest du site scolaire à l’est. En relation avec l’entrée nord de l’école du bâtiment principal BAP, un nouveau bâtiment est implanté.

Informations détaillées

L’extension du site scolaire avec une salle de gym triple est organisée dans un nouveau bâtiment qui s’insère contre le bassin de rétention entre la salle de gym existante et le bâtiment La Cible. Développé sur 2 niveaux de références, ce nouvel édifice fonctionne sous la forme d’un organe central qui établit un lien fort avec la salle triple existante et le bâtiment principal BAP.

Au niveau inférieur, l’entrée de la nouvelle salle de gym est raccordée de plain-pied avec l’entrée de la salle de gym existante. Articulés autour d’une place des sports, la buvette et le couvert sont mutualisés et favorables aux grands rassemblements sportifs. Au niveau supérieur, une terrasse assure la liaison de plain-pied entre l’école, l’aula et le réfectoire qui sont disposés au-dessus des vestiaires de la salle de gym existante.

Cette organisation, en raccordement avec le niveau des tribunes de la salle existante, permet d’exploiter le programme de restauration et d’accueil des spectateurs hors du temps scolaire lors des manifestations sportives. Cette addition programmatique permet de compléter la volumétrie du site scolaire existant et offre l’opportunité d’une nouvelle façade en dialogue avec le site.

Le nouveau bâtiment entretient également un lien important avec le bâtiment principal BAP grâce à l’aménagement du Belvédère. Organisée sur un axe traversant depuis la rue centrale, une trajectoire piétonne, traversant le bâtiment de 1947, permet d’aboutir sur le parvis de la nouvelle école. Le programme des classes et de l’administration est développé sur 3 niveaux. Les circulations sont organisées autour d’un généreux atrium donnant sur un large emmarchement appropriable en gradins et baigné de lumière zénithale.

Les PPLS sont disposés dans l’ancien réfectoire du bâtiment La Cible tandis que le foyer des jeunes occupe l’ancienne maison de village. Le réfectoire existant est regroupé avec les nouvelles cuisines. L’installation de la chaudière centrale est maintenue avec un retournement de la place de livraison sur la rue du Signal.

La bibliothèque et la ludothèque occupent l’ancien rural et pressoir dont les annexes rapportées sont démolies (hangar vinicole et appentis). Le programme des pavillons scolaires est déplacé dans le nouveau bâtiment scolaire, l’enveloppe est conservée pour créer un préau couvert.

Le site scolaire s’organise en deux grandes entités paysagères : la succession des préaux scolaires à l’est en continuité du bourg historique et la plaine des sports à l’ouest qui se prolonge hors du périmètre vers le stade du Relais. Ces deux entités se complètent et deviennent des espaces publics fédérateurs en dehors des horaires scolaires.

Le préau historique est en grande partie végétalisé, notamment autour des arbres existants remarquables. Cette cour prend la forme d’un petit parc au cœur des murs du bourg. À l’est le préau couvert cadre la partie récréative qui s’étire entre les deux bâtiments scolaires. Les élèves en bas âge (4-8 ans) pourront profiter des différents jeux, mobiliers, marquages aux sols ludiques ainsi que de grandes pelouses centrales.

À l’ouest le préau s’adresse à la salle communale, de longs bancs invitent les visiteurs à prendre une pause près de la fontaine. Depuis la rue centrale, l’accès est conservé en face du passage piéton. Cette zone tampon devient un potager expérimental permettant de sensibiliser les élèves et les habitants. Le parking de la salle communale est conservé, partiellement désimperméabilisé et végétalisé le long des façades.

Le préau central est un espace ludique et récréatif que peuvent se partager les élèves des deux différents bâtiments scolaires. Au centre on trouve une grande placette en gravier stabilisé intégrant divers éléments récréatifs (8-12 ans) et un terrain de sport tout temps à l’ombre des grands arbres. À l’ouest, le préau couvert souligne le belvédère vers la plaine des sports et les crêtes montagneuses. À l’est une rampe permet l’accès vélo et trottinette vers le préau bas. Cette plateforme prend place sur l’ancien anneau de course et reconstitue la topographie initiale du site.

Le belvédère permet de franchir visuellement les masques formés par les terrains de tennis et ouvre la vue dans la trajectoire du stade du Relais et sur le grand paysage. Cet ouvrage est une réponse à la question du réemploi et à la valorisation des sols excavés dans le projet. Il limite l’évacuation de terres hors du site ce qui équivaut à 900 allers-retours de camions semi-remorques en moins.

La transition avec le préau bas se fait par un petit amphithéâtre planté, espace de pause et de rencontre pour tous les âges. Ce préau est également densément planté dans des poches de graviers stabilisés intégrants de grandes assises en bois, des tables de ping-pong et autres éléments ludiques pour les plus grands (12-15 ans). Le préau couvert permet de profiter du grand air en toute saison.

La plaine des sports s’organise autour de deux grands axes de cheminement longés de noues et plantés d’arbres fastigiés. Ces axes guident usagers et visiteurs vers la place des sports qui connecte les deux salles VD6 au nord. Cette armature dessert l’ensemble des équipements sportifs du site, leur tracé prend en compte l’implantation de la future piscine.

La grande prairie à l’ouest est pensée comme une pépinière de jeunes baliveaux qui pourront s’acclimater et être transplantés dans le parc central imaginé conjointement avec la piscine.

Le stationnement des vélos et trottinettes destinés aux élèves est couvert et réparti à proximité des entrées stratégiques de chaque préau pour pacifier le cœur des espaces récréatifs. D’autres unités plus petites complètent les besoins à proximité des autres bâtiments pour répondre à leurs besoins respectifs.

Le parking extérieur est aménagé en gravier stabilisé. Cette solution facilement réversible permet d’accueillir les terrains de tennis déplacés lors de la réalisation de la piscine.